Le 14 juin 2018, nos confrères de BFMTV ont annoncé la mise en détention provisoire de Margaux Deroy, Miss Prestige 2015, pour “transport et détention de produits stupéfiants” Les forces de l’ordre avaient interpellé la jeune femme ainsi que son compagnon le 7 juin dernier. Ils avaient découvert “de la cocaïne et de l’héroïne” à bord de leur voiture avant de les soupçonner d’avoir fourni en drogue plusieurs départements en Bretagne, dans le Nord et les Pays de la Loire Ce vendredi 15 juin, Geneviève de Fontenay, ex-présidente et cofondatrice du concours (elle a quitté ses fonctions en janvier 2016), a réagi pour la première fois à propos de cette affaire !   C’est lors d’un entretien avec Le Parisien que Geneviève de Fontenay s’est exprimée Se sentant dépassée par l’événement, la Dame au chapeau a demandé la destitution immédiate de Margaux Deroy : “Qu’elle me rende mon écharpe qui porte mon nom !”   L’ancienne présidente du Comité Miss France n’a tout de même pas rejeté toute la faute sur Margaux Deroy (qui avait 19 ans au moment de son élection et qui voulait devenir avocate) : “Elle s’est sans doute amourachée d’un voyou On rencontre parfois la mauvaise personne. Il n’y avait aucun problème dans sa famille du Nord. Je l’ai peu connue, à part une réception à la mairie de Dunkerque J’avais déjà pris des distances avec l’élection. Il était temps que je m’en aille. Il ne manquait plus que ça au palmarès ” Voulant rester loin de cette affaire, Geneviève de Fontenay a fini par conclure : “La jeunesse est polluée, contaminée ”  Margaux Deroy, Miss Prestige National 2015, est présumée innocente des faits qui lui sont reprochés jusqu’au jugement définitif